Dans son anti-blog, le célèbre et gentil Pr. Golb tente de ranimer l'incandescence des blogs en offrant gracieusement ses savantes idées...

19 mars 2005

à mes chers "lecteurs"

Mille excuses mais soyez rassurés, Uline et moi nous portons bien.
Merci beaucoup pour vos commentaires.

Je pensais continuer ce blog et puis voila, le temps passe et je n'ai toujours pas repris la description publique de mes expériences et de mes inventions.
Je n'ai pas non plus repris la... cigarette, il faut dire qu'elle était très associée à mes soirées sur internet, donc il m'a fallu "casser" un peu les habitudes (plus de sommeil, lecture, etc...)

Mais tout va bien, voyez la scène ce soir:
Uline épluche des pommes de terre en regardant un film d'horreur; je surf en mâchant bruyamment des chewing-gums "sans sucre"; quant à Orak, il mange ses croquettes cacahuètes dans la cuisine.

Alors, à pluche !

PS: euh, je ne suis pas encore bedonnant, ni chauve.

Posté par golb à 20:15 - Commentaires [15] - Permalien [#]

16 janvier 2005

Je suis vivant !

...et quel plaisir !
Eh oui, je suis de retour, mais je demeure en période de convalescence, c'est-à-dire en repos. Je reste très fatigué mais si heureux de vivre !
Je tiens beaucoup à vous remercier pour tous vos messages de sympathie qui m'ont été rapportés, cela m'a fait chaud au coeur dans mon petit lit d'hôpital. Evidemment, débuter l'année avec 3 jours de réanimation, ça marque et ça fait beaucoup réfléchir.

Des bips, d'autres bips et encore d'autres bips rythmaient le service, communication étrange entre inconnus. Certains se répondaient... comme un refrain. D'autres ont lâché, je m'en souviens. Impressionnante vie au ralenti rythmée par des battements de coeurs et des voix. Etrange, c'est comme si les coeurs des uns se calaient sur ceux des autres. Insoupçonnable intimité entre inconnus, mais quoi de plus humain ? Merci infiniment au personnel de ce service.

Pas besoin de bonne résolution pour cette nouvelle année, la remise en question s'est faite d'elle même. Et puis finalement, j'ai quand même découvert une méthode originale pour... arrêter de fumer !
Alors à très bientôt, je reviendrai pour de nouvelles inventions dès que j'en aurai le courage et le temps.

Posté par golb à 21:22 - Commentaires [18] - Permalien [#]

02 janvier 2005

- Youpi

Le Golb est sorti de "réa" cet après-midi
mon génie d'amour ressucite
il râle, se plaint, piaffe, ventipère, s'énerve.............. mon Golb... oui, oui avec toutes ses exigences, miam!!!!!!!!

ouf !!!!!!

Hospitalisation "normale" (si une hospitalisation se peut normale)
On va bientôt le récupérer

je vous tiens au courrant, et merci pour vos encouragements!!!!!!!!!!!

Posté par golb à 21:38 - Commentaires [10] - Permalien [#]

31 décembre 2004

MESSAGE D'ULINE

Chers bloggers,

Je viens vers vous afin que vous ne vous posiez pas de questions sur l'absence bloggesque de mon cher Golb.

"Grâce" aux ravages d'une maxi gastro, mon golbinou est à l'hôpital et est bien mal en point ! (et c'est la vérité vraie)

Voilà.

Bien à vous tous

Posté par golb à 11:11 - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 décembre 2004

MuscuRoller, un nouveau sport

Après cette expérience éprouvante DLPDGS, récit extraordinaire, je reprends à présent mes activités.

Depuis très longtemps, je rêve d'inventer un nouveau sport, ce serait une chose tellement formidable !

L'autre jour, en feuilletant ma collection privée de dessins originaux de Léonard de Vinci, j'ai été fasciné par l'un d'entre eux. Comment n'y avais-je pas pensé plus tôt ? En regardant cette image, une idée géniale de nouveau sport venait de germer dans ma tête. A mi-chemin entre le roller et la musculation, ce sport inédit, complet devrait procurer des sensations hors du commun. Son nom me vint presque naturellement à l'esprit : "le muscuroller".

Il ne me restait donc qu'à fabriquer mon premier prototype du muscuroller.
Avec un peu de bois je formai un grand cerceau, (environ 15cm de large) pour 1m80 de diamètre et avec un peu de caoutchouc je construisis un grand cadre de forme carrée, mais souple, au côté mesurant 1m69.999. J'imbriquai les 2 formes l'une dans l'autre, rajoutai 4 crochets et j'obtins ce résultat, ma foi plutôt réussi :



Puis je décidai de tester mon nouveau sport.
J'installai le muscuroller à un endroit de mon laboratoire légèrement en pente (j'y avais déjà testé des skis et des rollers) se terminant par une partie plate, aire de réception idéale. Dans le plus simple appareil (selon le dessin de Léonard), après avoir redressé le muscuroller sur le sol (comme on redresse une planche à voile), je m'installai dedans dans la position de départ, c'est-à-dire pieds bien à plat sur le cerceau et bras tendus de chaque côté. Je demandai à Orak de m'aider en attachant les lanières prévues pour fixer mes chevilles et poignets aux crochets.

Je pouvais enfin commencer mon expérience.
D'un mouvement de reins, je démarrai ma première balade en muscuroller. Le cerceau se mit à rouler, le cadre en caoutchouc suivant harmonieusement le mouvement, les coins s'assouplissant de plus en plus avec la vitesse. Je parcourus ainsi quelques mètres dans la partie en pente de mon laboratoire jusqu'à arriver sur le plat.

Seulement, je ne sais pas pourquoi, et je cherche toujours, au bout de quelques minutes, dans cette portion de sol, je me suis retrouvé à l'arrêt, tête en bas. Impossible de continuer, je n'avais plus assez d'élan, et le cadre de caoutchouc, carré, bloquait le tout. Voici un schéma de mes mouvements, réalisé après l'expérience :



Je dûs appeler très fort pour qu'enfin Uline vienne m'aider à me sortir de cette situation. Je fus fort vexé de la voir hurler de rire à la vue de "mon simple appareil" à l'envers, mais malgré ses spasmes d'hilarité moqueurs, elle me délivra.

Expérience navrante, mais je ne désespère pas. Il me faut remplacer les crochets et lanières pas des systèmes automatiques, comme sur les skis, afin de pouvoir s'attacher tout seul et aussi se détacher, et surtout acheter rapidement un slip de trapéziste.

Ah, merci à Léonard de Vinci...



Posté par golb à 15:16 - Les expériences - Commentaires [14] - Permalien [#]

12 décembre 2004

DLPDGS - postface

Bon, j'avais prévu ici un nouveau concours DLPDGS, mais j'ai oublié de faire une annonce, quel dommage.
Après tout, il n'est peut-être pas trop tard ?

Le réglement était le suivant :
« Le gagnant est celui qui a écrit le plus grand nombre de commentaires tout au long des 25 épisodes du DLPDGS. »

Et voici les résultats :

NOMBRE DE COMMENTAIRES PAR EPISODE
EPISODES 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 TOTAL
Transs 1 2   1 1 1 1 1 1 2 1   1 1 1 5 3 3 6 2 1 4 1 1 1 42
Miss Vodka 1 2     1 2 1 2       1 1 1   1                   13
Cynic 2 1 1 2 1 2 1 1  
1
1
1
1
2
 
1
2
1
3
   
1
      25
Pr. Golb
3
2
3
4
3
5
1
6
1
2
2
1
2
 
1
4
 
3
6
2
1
5
1
1   59
Weird
1
2
1
               
1
1
               
2
      8
Pr. Casbonbon    
1
     
1
2
1
1
 
1
2
1
1
1
2
1
2
 
1
 
1
1 1 21
Davchti      
1
             
 
         
1
              2
Hacker          
1
                                      1
Emma              
1
     
1
           
2
     
1
  1 6
Anna                    
1
         
1
                2
Pr. Tournesol                      
1
                          1
Uline Golb                            
1
                    1
Pr. Mc B                            
1
         
1
    1   3
Morphée                              
1
                  1
Ramoser                                           1       1
April                                                 1 1
TOTAL PAR
EPISODE
8 9 6 8 6 11 5 13 3 6 5 7 8 5 5 13 8 9 19 4 4 13 4 4 4 187



Le gagnant est Pr. Golb...
euh, non, LE GAGNANT EST TRANSS avec 42 commentaires !

Bravo à lui, il va recevoir un cadeau-surprise par e-mail !
...et le premier qui devine ce que c'est recevra le même cadeau.



-------- FIN DEFINITIVE DU DLPDGS --------


Posté par golb à 00:10 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [24] - Permalien [#]

09 décembre 2004

DLPDGS - épilogue


Comme je suis un professeur très organisé, j'ai préparé un petit tableau pour récapituler tout ce que j'avais à faire avec ce que j'ai rapporté de mon séjour dans le village des Schtroumpfs :

OBJET
ORIGINE
DESCRIPTION
MANIPULATION
MOUSTACHE  
Azraël (chat de Gargamel)

récupérée par terre

épisode 19
 
grisonnante, sale, gluante, puante  
regarder au microscope

extraire l'ADN et la congeler

aseptiser et offrir à Orak
 
LETTRE DANS UNE ENVELOPPE Schtroumpfette...(?)

trouvée sous la porte

épisode 7
toute petite, parfumée

lettre manuscrite
 
analyser l'écriture et la comparer à celle d'Uline


analyser le parfum pour déterminer s'il s'agit de Channel 4 ou 9 ou de BBC 1
 
TABLEAU D'UN PEINTRE  
don du Schtroumpf peintre en échange d'un mot hyper croisé de poche

épisode 10
 
représente la Schtroumpfette

taille : 1 cm sur 2 cm
pour Uline, à accrocher au dessus du lit

penser à y attacher une petite loupe avec une ficelle
ECHANTILLON DE TISSU don du Schtroumpf tailleur

épisode 11
de couleur blanche

ne semble pas se salir, sauf avec de la peinture
 
analyser


tenter une copie pour fabrication industrielle dans le but de commercialiser des slips, des chaussettes et des mouchoirs insalissables sous la marque
« Golb blanc »
 
FLACON PLEIN  
don du Schtroumpf paysan

épisode 12
 
jus de salsepareille

200 ml
extraire une petite goutte pour le Pr. Cynic

garder le reste pour moi
SCHTROUMPF ROBOT est sorti du puits alors que je puisais de l'eau

épisode 12 bis
un bras un peu rouillé grince

désactivé, j'ai retiré les piles par précaution
 
à étudier avec le Professeur Casbonbon lors d'une invitation en l'attirant avec de la gelée de queue de bœuf au miel, une spécialité d'Uline

après réparation, nous pourrions sans doute demander une rançon à Gargamel
 
2 ETOILES au dessus de la tête du Schtroumpf à lunettes évanoui

épisode 14
toutes petites

1 jaune et 1 rouge

ne tombent pas, mais volent en formant un rond
 
analyser les propriétés de gravitation, de visibilité et de déformation

t
enter une reproduction dans d'autres couleurs

si bons résultats, à produire et commercialiser dans mon magasin de confettis
 
SCEPTRE  
habilement confisqué au Schtroumpfissime

épisode 12
 
petit bâton surmonté d'un petit champignon rouge avec des points blancs à offrir en récompense au gagnant de mon prochain concours
PARCHEMIN  
dans le coffre du Grand Schtroumpf

épisode 18
  
enroulé avec un élastique

plan du pays des Schtroumpfs
numériser et plastifier

éventuellement, revendre des photocopies au noir
FEUILLE DE SALSEPAREILLE  
donnée discrètement par le Schtroumpf rasta

épisode 16
 
verte, bien fraîche

Le Schtroumpf rasta m'a dit " Tiens, tu donneras cette feuille à Cynic "
donner au Pr. Cynic qui me l'a réclamée

moi, ça ne m'intéresse pas de garder ça
BOUTEILLE
 
trouvée dans une caisse dans la maison du Grand Schtroumpf

épisode 14
 
sur l'étiquette est inscrit en caractères gothiques le mot Hypocras à ranger dans ma cave à vins (précautionneusement)
CLEF  
dans le pot tombé de l'étagère à cause de l'échelle renversée en jouant avec le bébé Schtroumpf

épisode 17
euh non, épisode 18
 
un peu rouillée à mouler et reproduire, puis à renvoyer à la production de « Vise un peu ma vie ! », accompagnée d'un petit mot pour réclamer en échange mon baladeur mp3 emprunté par le Grand Schtroumpf


J'y pense, il reste encore une surprise à venir : la postface.


Posté par golb à 19:50 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [12] - Permalien [#]

06 décembre 2004

DLPDGS - épisode 25


06 heures

Ah enfin chez soi. Ca fait du bien !

Oui, sauf que j'ai retrouvé mon laboratoire en piteux état.
Cela ne m'étonne qu'à moitié car pendant ce temps, le Grand Schtroumpf vivait « 24h dans la peau du Pr. Golb » (DLPDPG) pour la même émission.
(On est obligé d'échanger avec celui dont on prend la peau, sinon, ils ne veulent pas.)

Le Grand Schtroumpf a du s'amuser comme un petit fou. Je retrouve des flacons à moitié vides, des tubes à essai dégueulasses, les livres ouverts, étalés partout, pleins de taches, la lumière était restée allumée, et le chauffage électrique à fond !
Et les touches R, T, U, O, P, S, F, H, M et C du clavier de mon ordinateur sont pleines de confiture, c'est dégoûtant !

Le pire de tout : mes boites de CD vierges sont toutes vides ! Et je découvre sur mon ordinateur que le dernier morceau de musique téléchargé a pour titre « la schtroumpième symphonie en schtroumpf de Schtroumpfoven ».
Le Grand Schtroumpf a passé son temps à télécharger de la musique mp3 sur mon ordinateur, a gravé tous mes des CD, et a tout emmené !!
Mais comment va-t-il pouvoir écout...
oh, le filou, il a aussi emporté mon baladeur mp3 !

Ma femme fait une drôle de tête, je me demande pourquoi. Etait-ce elle la Schtroumpfette ? Où est-elle restée 24h avec le Grand Schtroumpf ?
Je ne cherche pas plus loin car je suis très fatigué.

Avant d'aller me reposer, j'ai juste le temps de ranger tout ce que j'ai rapporté de mon séjour :

- une moustache d'Azraël

- une toute petite enveloppe parfumée contenant la lettre manuscrite de la Schtroumpfette

- un minuscule tableau peint (1cm sur 2cm) représentant la Schtroumpfette

- un échantillon de tissu blanc d'habit de Schtroumpf

- un flacon de jus de salsepareille

- quelques feuilles de salsepareille

- le Schtroumpf robot, désactivé

- une toute petite étoile jaune et une toute petite étoile rouge

- le sceptre du Schtroumpfissime, un petit bâton surmonté d'un champignon rouge avec des points blancs

- un parchemin enroulé du plan du pays des Schtroumpfs

- une petite clé de coffre un peu rouillée
Zut, j'ai oublié de la remettre sur l'étagère ! Tant pis, ça vaudra bien le baladeur mp3...

Heureux d'avoir vécu cette formidable expérience, j'ai envoyé un nouveau bulletin de participation à l'émission « Vise un peu ma vie ! ».
Cette fois-ci, je propose de passer 24h DLPDLC(*). J'espère qu'ils vont accepter !


(*) DLPDLC : dans la peau de Lara Croft


--------FIN-------- Euh...


le DLPDGS n'est pas tout-à-fait fini, il reste encore l'épilogue...

Posté par golb à 22:05 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 décembre 2004

mon stand telethon

Faites comme moi, devenez membre de la Ti-force et tenez un stand Telethon.



Vite, il ne reste plus beaucoup de temps !

Posté par golb à 23:05 - Les pensées - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 décembre 2004

DLPDGS - épisode 24


05 heures

Pas de coq ni de cocorico. A mon réveil, alors que j'entrouvre prudemment un œil, je découvre avec frayeur que quelqu'un est là et m'observe.
Encore imprégné de mes rêves, j'analyse attentivement ce que je vois. Cet être qui me regarde n'est ni le Schtroumpf Garou (il n'a pas de croc), ni le schtroumpfin d'Alice (il n'a pas de montre), ni un cambrioleur (il n'a pas de bas sur la tête), ni même Gargamel (il n'est pas laid).
C'est un grand homme de peau blanche, vêtu d'un costume et d'un nœud papillon. Il se tient debout devant mon lit et me dit doucement :

« Bonjour Pr. Golb, l'émission Vise un peu ma vie se termine ! La production doit vous réveiller car il est l'heure de partir !
- Schtroumpf alors ! » réponds-je en me souvenant de ce rêve étrange dont je sors à peine, et aussi en me disant que je n'ai pas assez dormi.

Pour mieux revenir à la réalité, je me frotte les yeux et c'est alors que je distingue à côté de l'homme au nœud papillon un cameraman et un preneur de son, tous deux fixés sur moi. En me levant, je les supplie de patienter un moment avant de me filmer car je veux d'abord aller me changer dans la salle-de-bains. Je n'ai pas envie d'être filmé dans cette tenue !

Dans la salle de bains, à peine mon bonnet retiré, je m'aperçois avec stupeur que les vêtements de Grand Schtroumpf que je porte sont déchirés !? Découvrant mon reflet dans le miroir, je réalise rapidement ce qui se passe. Ce n'est pas le sommeil agité qui m'a fait déchirer mes vêtements, mais mon corps a déjà commencé à grandir et mes pieds ont fait des trous au bout du pantalon de Grand Schtroumpf. Je comprends mieux pourquoi mes rêves étaient agités. Je suis en train de redevenir le grand et musclé Professeur Golb.




Spectacle surprenant dans la glace : on croirait Hulk, mais en bleu. Heureusement qu'ils ne m'ont pas filmé. En toute hâte, je m'empresse d'ôter cette tenue devenue indécente et j'enfile mes vrais vêtements, caleçon, chaussettes (reprisées par Uline), jean, tee-shirt (repassé par Uline), certes tous encore un peu trop grands. Après avoir vérifié que mes trouvailles étaient bien dedans (j'ai fait un mauvais rêve où l'on m'avait tout volé), je saisis mon sac, évidemment très alourdi. Enfin, je sors de la salle de bains, prêt à me laisser avantageusement filmer.

D'un seul regard, je balaie la pièce et constate qu'aucun objet n'a disparu, ouf, ce n'était qu'un cauchemar. Mais subitement, deux hommes se précipitent sur moi et m'attrapent par les épaules. Ils me conduisent dehors en direction d'un hélicoptère, de couleur rouge et blanc. L'équipe de tournage nous suit de très prêt en courant, pour ne rien manquer. Il faut faire très vite pendant que les Schtroumpfs sont encore endormis dans le village, afin qu'ils ne s'aperçoivent de rien.

Les pâles de l'hélicoptère sont déjà en rotation et pourtant l'hélicoptère ne fait pas de bruit. En effet, je remarque que le rotor est équipé d'un silencieux, une invention que j'ai mise au point il y a quelques années, en 1989, je crois. Je suis content d'en voir enfin une application dans le civil (je l'ai d'abord vendue en 10000 exemplaires à l'armée française.)





Nous venons de décoller. A l'intérieur, un petit déjeuner copieux m'attend : croissants frais, boisson chocolatée, café, jus d'orange, fruits, céréales... tout est prévu, je n'ai qu'à choisir ce qui me plaît.

En déjeunant, nous croisons un autre hélicoptère semblable au notre, mais de couleur bleu et blanc. Il se dirige vers le village des Schtroumpf, et je reconnais à l'intérieur... le Grand Schtroumpf !




Celui-ci semble très absorbé, il a les yeux fermés et ne me voit pas. Je remarque qu'il porte un casque sur les oreilles, sans doute écoute-t-il de la musique ? Etrange...



Pendant le vol, au moment où nous commençons à survoler le Pays Maudit (une immense forêt), un animateur me met un bandeau noir sur les yeux. Il m'explique que l'emplacement du village des Schtroumpfs doit absolument rester secret.
Intérieurement, je me surprends à sourire car personne ne se doute que dans mon sac, je dispose désormais du plan secret du pays des Schtroumpfs...

L'hélicoptère me dépose devant chez moi, où l'on m'autorise enfin à retirer le bandeau. Uline est là, grelottante, elle m'attendait. Nous saluons l'équipe de « Vise un peu ma vie ! » et rentrons vite dans notre maison.

Zut, j'ai mal calculé, il reste encore un épisode de DLPDGS. En fait il y en a 25 et non pas 24.

Posté par golb à 22:42 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 décembre 2004

Résultats des votes - DLPDGS Academy - épisode 23

Le gagnant du concours est : Professeur CASBONBON !
Un grand bravo à lui!
Son épisode est déclaré épisode 23 officiel du DLPDGS.

Merci infiniment aux 3895 participants, et aux 19 votants.

Voici le détail des résultats :

1er - Pr. CASBONBON - 8 voix
ont voté pour lui :
Pr. Stuart
_Anna_
Pr. Chvologie
Pr. Mc B
Geo Maitry
Speedy
Jean Némard
Emma

2ème - TRANSS - 6,5 voix
ont voté pour lui :
Uline Golb
Tig'
Pr. Casbonbon
alex
Creek
Transs
C@ro!


3ème - Pr. Mc B - 3,5 voix
ont voté pour lui :
CYNIC
Pr. Casbonbon
Pr. Kouinaman
April


Remarque:
Le vote frauduleux effectué sous le faux nom " Réveil du Loir " a été annulé. Cela n'a pas empêché le Pr. Casbonbon de gagner.


D'autre part, un prix spécial "coup de coeur" du jury (hors compétition) est décerné à Uline Golb pour son épisode que voici :

DLPDGS - épisode 23 - écrit par Uline Golb

04 heures

Zzzzzzzz... Schtroumpf... oh, mon Uline, ma douce... mais non tu sais bien que la Schtroumpfette n'est qu'une pauvre pétasse ahurie ! zzzzz... j'aime tant tes rondeurs, la douce odeur de mes caleçons lavés et repassés, le bruissement de ma chaise que tu déplaces lorsque tu aspires mon doux labo... oh mon Uline, mon unique, je te nomme Schtroumpf dans mes rêves mais ce n'est que de la pudeur masculine... zzzzz... tu es la femme de ma vie...... je t'aime... je n'aime que toi pour la vie... Schtroumpf... Zzzzzzzz...

Merci Uline ;-D

Posté par golb à 20:00 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 novembre 2004

DLPDGS Academy - votez pour l'épisode 23 !


04 heures - Le Grand Schtroumpf fait un rêve... mais lequel ?

Veuillez m'excusez pour cette longue et insoutenable attente, mais quel travail ! La participation au Grand Jeu Concours DLPDGS a été exceptionnelle, c'est un véritable succès. J'ai reçu 3895 épisodes et il m'a fallu beaucoup de temps pour les lire... et surtout pour départager leurs auteurs.

Mais même avec l'aide précieuse d'Uline, le choix du meilleur épisode 23 s'avère extrêmement difficile. J'ai donc décidé de sélectionner les 3 meilleurs, puis de les soumettre ici. Après tout, c'est aux lecteurs de choisir, un peu comme dans une « DLPDGS Academy ».

Je demande donc à TOUS, quelle que soit votre contrée, mais passant par ici, de voter (dans les commentaires) pour l'épisode que vous préférez des 3 ci-dessous. Exprimez-vous, ce n'est pas une élection présidentielle ! L'épisode gagnant (élu au scrutin majoritaire) sera nommé :

« épisode 23 officiel du DLPDGS »


Cloture des votes le mercredi 1er décembre à 20 heures.

Posté par golb à 19:49 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [44] - Permalien [#]

DLPDGS - épisode 23 - écrit par Transs :

élu 2ème sur 3895

04 heures

Zzzzzzzz... Schtroumpf... Uline... potion... zzzzz... DLPDGS.... zzzzz.... 5....4....3....2....1...

« Bienvenue Grand-Schtroumpf
- Quoi? ah heu ... bonjour ... mais j'étais en train de schtroumpfer ?
- Vous schtroumpfez toujours. Je suis la Schtroumpfeuse des rêves
- La Schtroumpfeuse des rêves ?
- Oui .. Alors comme d'habitude vous schtroumpferez la même schtroumpf ? »

Bizarre je rêve tout en sachant que je rêve. Je suis totalement conscient tout en rêvant, je vais me pincer.

Aie schtroumpfin !

« Alors Grand-Schtroumpf vous prendrez la même schtroumpf ?
- heuu la même schtroumpf oui, rappelez-moi la schtroumpf
- Eh bien comme les autres schtroumpfs, le rêve prémonitoire
- Oh oui oui oui !!! Le schtroumpf prémonitoire
- Avec ceci ? »

Sacré Grand-Schtroumpf !! Voilà pourquoi il est si intelligent. Il sait tout avant tout le monde. Si je pouvais ramener ce don divinatoire, je révolutionnerais les théories du Grand-Sigmund !

« Heu je vais prendre un réveil dynamique.
- Très bien Grand-Schtroumpf, asseyez-vous votre rêve va commencer. »

La Schtroumpfeuse disparaît. Et je me retrouve dans une immense salle de cinéma complètement vide. J'ai peur, c'est angoissant, l'écran est gigantesque. Que vais-je bien pouvoir voir ?

Une lumière bleue. Chutttt ça commence :

« On frappe 13 fois à la porte. Il se réveille. C'est encore la nuit. Seule la lune éclaire la chambre. Il se lève et ouvre.
Mon schtroumpf !! c'est le Schtroumpf Garou !!
Il pousse un cri mais le Schtroumpf Garou lui saute dessus. »

L'écran s'éteint, la Schtroumpfeuse des rêves réapparaît.

« Merci de votre visite à demain Grand-Schtroumpf.
- Quoi ? non non non, je veux pas me reschtroumpfer, je vais me faire schtroumpfer par le Schtroumpf Garou c'est horrible !!
- Désolée Grand-Schtroumpf, mais c'est 1 rêve par nuit. Si je schtroumpf à la règle, le patron va me schtroumpfer.
- Quoiii ????? »

Que vais-je faire ? Me voilà seul face à un cauchemar... Zzzzzzzz... Schtroumpf...

Toc...Toc...Toc...Toc...Toc...

Posté par golb à 19:48 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [5] - Permalien [#]

DLPDGS - épisode 23 - écrit par le Pr. Casbonbon :

élu 1er sur 3895 - épisode 23 officiel


04 heures

Zzzzzzzz... Schtroumpf... Zzzzzzzz... Schtroumpf...
Un sifflement aigu et désagréable me réveille en sursaut. Pas moyen de dormir tranquillement dans ce village ! Cela vient de la porte d'entrée. Je me lève, intrigué. Serait-ce encore le Schtroumpf somnambule ? Mais j'aperçois un papier glissé sous la schtroumpf. Je me baisse, le ramasse et l'ouvre, encore à moitié endormi. C'est une lettre anoschtroumpf (et non parfumée, celle-là !). Il y est schtroumpfé :

« CI TU SCHTROUMPFFE A LA VIT DE LA SCHTROUMPFÊTE,
RV A 4H30, O GROTES ».

Mon sang de Grand Schtroumpf ne fait qu'un tour ! Je suis complètement réveillé, cette fois. Mais comment faire pour savoir l'heure qu'il est sans montre ? Tant pis, dans le doute, il faut y aller.

Je m'habille en hâte et je sors. Juste le temps de schtroumpfer la carte au trésor trouvée dans la malle lors de l'épisode 18 pour me repérer. Je cours et j'emprunte le sentier de la Montagne, je contourne la mare puis j'arrive au pied de la Montagne. Heureusement que la pleine lune ne s'est pas encore schtroumpfée, sinon, je n'aurais jamais pu me repérer ! Je tourne à droite en longeant cette fameuse Montagne et j'arrive enfin aux Grottes. Je suis tout essoufflé (manque de sport ou trop de cigarettes ?). Je n'ose pas y entrer car il y fait trop noir. J'ai froid et j'imagine plein de choses affreuses concernant la Schtroumpfette...

J'attends, il ne se passe rien. J'ai froid et peur. Je ne suis pas armé, parti trop vite... Et si Azraël était dans les parages ? Je commence à en avoir assez d'attendre schtroumpfement et décide de rentrer. Je retourne penaud dans le village, à pas de loups, enfin à l'abri dans la maison du Grand Schtroumpf. J'allume la chandelle de l'entrée. Mais schtroumpf ! Tout est sens dessus dessous ! Vision d'apocaschtroumpf...

Les lâches, ils m'ont éloigné exprès pour pouvoir me schtroumpfer tranquillement. Mais me schtroumpfer quoi ? La table est renversée, les tubes à essai, ballons, bocaux, coupelles de cristal pur, agitateurs, bouchons en liège de toutes les tailles, cuillères, pipettes, spatules, scalpels, pinces, bec benzène, etc... sont sur le sol, brisés, écrasés ou endommagés, pêle-mêle ; les livres, ustensiles et récipients ont été vidés de leurs étagères ; l'échelle de bois est aussi à terre, cassée en plusieurs endroits ; la caisse en bois d'Hypocras a été schtroumpfée ; le pupitre sur lequel était posée une partition est renversé et la petite baguette brisée en deux ; Le grimoire est tombé de son pupitre ; les vases, pots, couvercles et entonnoirs de toutes les formes et de toutes les couleurs ont aussi été jetés sauvagement à terre ; le chaudron pourtant très lourd a été renversé dans la cheminée ; le paquet de tagliatelles vide et le morceau de ce précieux tissu blanc, le flacon de jus de salsepareille, la grosse clef en métal un peu rouillé, se trouvent tous dans le chaudron noir ; le coffre en bois est entrebâillé. Je me précipite : les petits strings en dentelle rouge sont toujours là mais en plusieurs schtroumpfs, le portrait de Pierre Culliford est cassé et le rouleau de cartes est en charpie. Je cherche mon sac partout et le retrouve sous le lit. Il est vide : le Schtroumpf robot désactivé à l'épisode 12 bis a disparu et la moustache d'Azraël trouvée à l'épisode 19 aussi... C'est Orak et le Pr. Casbonbon qui vont être déçus quand je leur en parlerai. Heureusement que j'ai emporté avec moi l'exemplaire de la carte. Quel carnage !

Il ne manque rien d'autre à première vue. Mais le grimoire a une étrange allure. Je le ramasse et le schtroumpfe de plus près tout en m'asseyant sur le lit qui est miraculeusement intact. Un bout de page dépasse sur le côté... Je l'ouvre à la page en question : la page a été arrachée sauvagement ! Dans mon affolement, je pense quand même à regarder le numéro de la page suivante : 487. Je me rue sur la table des matières : Horreur !

La page 487 concerne une potion permettant de transformer tous les Schtroumpfs en Schtroumpfs RASTA ! Mais non, je me suis trompé de page ! C'est la 485 qui a été arrachée. AAAAAAhhhhhhh ! Voici le titre de cette page :

« Formula quae inveniat qui se celat
in Magni Schtroumpfi corpore »

C'est une formule pour découvrir qui se cache dans la peau du Grand Schtroumpf(*) !!!!!!

Que faire ? Tandis que je réfléchis à ma situation terriblement précaire, assis sur le lit, la fatigue me gagne. Je repose le grimoire par terre (là où il reste un peu de place). Je m'allonge et me recouvre de mes couvertures. Je m'endors doucement malgré mon esprit en ébullischtroumpf : Demain il faudra ranger et découvrir l'auteur de ce vol avec effraction et trouver un moyen de l'empêcher d'agir... Et pourquoi il a volé le Schtroumpf robot et la moustache d'Azraël ? Et si je suis découvert avant la fin des 24 heures ? Reverrai-je jamais ma tendre Uline ? Et où est la... Schtroumpfette... Schtroumpf... Zzzzzzzz... Schtroumpf... Zzzzzzzz...


(*) Tous les professeurs dignes de ce nom parlent couramment le latin, n'est-ce pas Pr. Kouinaman ?

Posté par golb à 19:48 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [4] - Permalien [#]

DLPDGS - épisode 23 - écrit par le Pr. Mc B :

élu 3ème sur 3895

04 heures

Sept heures du matin, je me réveille car le coq chante. Le coq chante, quel coq ?

Je me lève, me frotte les yeux et voilà, je suis encore enfermé dans une case de bande dessinée, heureusement ce n'est pas la même que dans l'épisode 21 ! Il y a un petit-déjeuner appétissant qui m'attend, mais je n'ai pas faim, je voudrais surtout sortir de cette case.

Ce coq ? Il doit venir de la case d'à côté car je ne le vois nulle part, je regarde même sous le lit. J'essaie de faire un trou dans le mur noir qui me sépare de cette case avec un couteau pointu, mais ça résiste. Comment il a fait le coq ? Et voilà que j'aperçois un peu de lumière en bas du mur, chic il y a un trou. Le coq a t'il fait ça avec son bec ? J'agrandis un peu le trou, et je parviens à m'y faufiler.

Oh surprise, j'atterris dans un petit livre pour bébé que je me souviens avoir lu quand j'étais petit : « Les animaux de la ferme ». Tout le monde commence à se réveiller, les vaches meuglent, il y même un taureau qui n'a pas l'air commode et oh, il regarde de mon côté ! Je plonge derrière la haie et là que vois-je, une perceuse avec batterie. Merci, cher petit livre d'or.

C'est super, je vais pouvoir passer d'une case à l'autre ou mieux d'un livre à l'autre, je finirai bien par en sortir. Je me demande dans quelle bibliothèque je suis tombé.

Vite, je creuse un trou dans le nouveau mur noir (super cette perceuse, je vais sûrement m'en acheter une, c'est quoi la marque) et hop !

Ouh là la qu'est-ce que c'est que ce gros Saint-Bernard baveux ? Lui ou le taureau, pas de chance vraiment. Je me cache derrière un arbre et j'entends une voix venant de la maison : « Cujo, Cujo, où es-tu ? ». Quoi, c'est Cujo, mais il a la rage ce chien ! Je ne veux pas qu'il rentre dans la maison. Je recule vers le taureau, heureusement, il ne regarde plus de mon côté, j'attrappe une poule par les deux pattes et je la lance vers Cujo qui se précipite à sa suite dans les grands bois qui entourent la maison. Pauvre poule ! Mais bon, je cours dans la maison et crie : « Fermez les portes et les fenêtres, vite, vite ! ». J'explique la situation et ouf, toute la famille me croit, ils vont téléphoner à Stephen King pour se plaindre de les avoir fourrés dans ce pétrin.

Comme je désire partir, ils me disent qu'un train va passer dans quelques minutes dans le livre d'à côté. J'utilise à nouveau ma perceuse et me voilà dans un train bien tranquille. Je m'endors un moment, la couchette est somptueuse. Quelqu'un passe dans le couloir vêtu d'une robe de chambre rouge avec un dragon dans le dos, le visage ne m'est pas inconnu, pas possible, c'est Lauren Bacall, qu'est-ce qu'elle peut bien faire là ? Je la suis jusqu'au wagon-restaurant, super-chic ce train, un peu rétro mais ... mais oui, je suis dans l'Orient-Express. Un crime va être commis et je ne veux pas rester. Je retourne dans mon compartiment en courant et tire la sonnette d'alarme au passage. Vite ma perceuse, je fais un trou dans le plancher et me retrouve à plat-ventre sur les rails, heureusement le train s'est arrêté. Encore un coup de perceuse, pourvu qu'on ne m'entende pas.

Mais qu'est-ce qui m'arrive, je tombe, je tombe. Ca vous rappelle quelque chose ? Eh oui, je tombe dans le puits d'Alice et ça dure, ça dure, je finis par fermer les yeux, je les rouvre, je ne veux pas m'endormir car gare au choc. Mais je tombe toujours et brusquement, dans mon demi-sommeil, c'est le choc et ça cogne de partout...

Je me retrouve confortablement couché dans mon lit et on frappe à ma porte : « Grand Schtroumpf, Grand Schtroumpf ! »

Tiens j'ai encore rêvé ! Que va t'il m'arriver dans l'épisode 24 !

Posté par golb à 19:48 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [6] - Permalien [#]

DLPDGS - les épisodes 23...


Ohhhh, je suis en train de lire tous les épisodes 23 déjà reçus. C'est vraiment captivant ce que les candidats ont écrit. Quelle imagination...

Mais je dois attendre d'avoir reçu tous les épisodes jusqu'à 14 heures, puis je délibérerai... Je sens que le choix va être difficile...

Posté par golb à 11:24 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [7] - Permalien [#]

24 novembre 2004

Il vous reste encore 3 jours 1/2 !


Le Grand Schtroumpf dort toujours...

A la demande générale, un délai supplémentaire au Grand Jeu Concours DLPDGS vient d'être accordé par le Pr. Golb.
La date limite de participation est reportée au
dimanche 28 novembre, 14 heures.

Attention: cet épisode 23 est indispensable pour la suite du récit...

!!! SCHTROUMPFEZ AU GRAND JEU SCHTROUMPFOURS DLPDGS !!!

Ne laissez pas le Grand Schtroumpf dans un sommeil de belle au bois dormant, quelques lignes suffisent et c'est gratuit!

Tous les épisodes depuis le début (n° 1 à 22) sont disponibles dans la rubrique DLPDGS (expérience vécue) en ordre chrono-inverse.

Posté par golb à 19:44 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [7] - Permalien [#]

22 novembre 2004

Notre biographie s'étoffe...

Hier soir, notre cher Weird a commencé à nous révéler LA biographie du siècle :

« En l'an de disgrâce 1979 nâquit
Ulmann Cynic (eh oui, c'est son vrai prénom) de Georges Diogène Cynic et de Frida Antisthène Golb, qui lors d'un premier mariage avec le professeur Evariste Friedrich Weird donna naissance à Hans Golb (le professeur que nous connaissons aujourd'hui) et à Ulrich Weird (moi-même) Ma théorie est la suivante: ne nous étonnons plus de nous appeler mutuellement Doktör et Professeur, nous sommes de la même famille. »

Puis, il a émit une hypothèse et posé cette question :
« De ce fait, si moi et la
Doktörin V.ro adoptons l'étudiante Melle Anna, nous pourrons de nouveau fonder une grande famille. Uline voudrait-elle être marraine ? »

Transs , un ami de la famille, a suggéré :
« Je pense que le Professeur est plus vieux que ça !!! 1979 c'est trop tôt !!
 »

Cynic a tout de suite répondu :
« C'est moi qui suit né en 1979, quant à Golb, nul ne le sait. »
Puis il a apporté quelques précisions :
« Je vais faire une correction, c'était Frida Hypparchia Golb. Antisthène était mon père adoptif. »

Et Anna a subtilement réclamé :
« Na na na et vous avez intérêt à m'acheter de beaux jouets pour Noël. »
puis subitement réalisé :
« Est-ce que mes parents adoptifs me laisseront faire des expériences sur des hamsters ?
 »

D'ailleurs, pour ceux qui veulent approfondir, un complément d'informations sur ce sujet (notamment le château et la piqûre) est disponible sur http://littlevero.canalblog.com/archives/2004/11/21/184709.html

Enfin,
Uline n'a pas encore répondu... mais elle réfléchit à la question, on attend sa décision avec impatience.

Alors à mon tour, j'apporte ma contribution à la biographie de Weird :
« Mon prénom n'est pas Hans, d'ailleurs, personne n'a encore deviné
mon prénom ! »
(Cloture du concours le 24 décembre 2004)

Et ce soir, j'y ajoute quelques informations... importantes.
« Mon grand-père maternel (le père de Frida Hypparchia Golb) était originaire de l'Afrique noire. Arrivé en France, il se mit à travailler et sa notoriété fit bientôt le tour du pays. On le demandait de toutes parts et il finit par installer son cabinet dans les plus beaux quartiers de Paris. C'est aussi grâce à lui, et je le reconnais humblement aujourd'hui, que j'ai eu la chance de pouvoir épouser Uline :



De génération en génération, ce lien s'est avéré inné. Aussi, je peux révéler ici ce soir l'une de mes activités dont je ne vous ai pas encore parlé, et qui me permet d'arrondir les fins de mois :

Curieusement, ce don de voyance est aussi partagé par Mme Cynic, qui pourtant n'a pas de lien de parenté si ce n'est d'être la femme du Professeur Cynic.
Le don de la famille Golb semble avoir touché notre fils
Orak, qui déjà très jeune devinait toujours à l'avance ce que contenait son biberon, et qui maintenant est capable d'anticiper les questions qui lui sont posées le lendemain dans une interrogation écrite à l'école, ce qui lui facilite grandement les révisions, et lui permet de jouer un peu plus longtemps. »

En ce jour du vingt-deux novembre de l'année deux mille quatre, Doktör Weird, Prof Cynic et moi-même ici présents, déclaront par la présente être prêts à recevoir tout complément d'information pouvant approfondir nos recherches.

Posté par golb à 23:18 - Les découvertes - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 novembre 2004

Grand Jeu Concours DLPDGS !


04 heures...?

Comment participer :
Pour participer au Grand Jeu Concours DLPDGS, rien de plus simple :

- Imaginez et écrivez le rêve du Pr. Golb dans la peau du Grand Schtroumpf dans l'épisode suivant (épisode 23, entre 4h et 5h du matin).

- Contraintes textuelles :
Ecrivez à la première personne du singulier (ex: je), et au présent (ex: je ronfle).
Votre texte doit débuter par « Zzzzzzzz... Schtroumpf... » et se terminer par « Schtroumpf... Zzzzzzzz... ».
Toute disorthographie sur le mot « Schtroumpf » sera éliminatoire.

- Envoyez votre texte au Pr. Golb par e-mail: (tous formats acceptés sauf Powerpoint).

Après certification, l'épisode 23 du gagnant sera reconnu comme le seul épisode 23 du DLPDGS pouvant exister. Il sera diffusé ici.

Date limite de participation : Mercredi 24 novembre à 19h30.

Le Pr. Golb se réserve le droit de clore la participation au jeu avant la date limite au cas où le nombre de participants dépasserait ses espérances. La suite du DLPDGS ne pourra être diffusée qu'après validation et postage de cet épisode n°23. Jeu gratuit sans obligation de lecture et garanti d'origine contrôlée. Le règlement complet du jeu est disponible auprès du Pr. Golb. Timbre tarif lent remboursé sur demande. Une seule participation par famille (nom et domicile commun) sera acceptée.

Posté par golb à 18:32 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [16] - Permalien [#]

18 novembre 2004

DLPDGS - épisode 22


03 heures

Zzzzzzzzzzz... Zzzzzzz... Zzzzz... Zzzzzz... Zzzzzzzzz... Zzzzzzzzzzz... Zzzzzzz... Zzzzz...

Impression nocturne... Un bruit étrange provenant de dehors m'extrait du sommeil en sursaut ! Il me faut quelques minutes avant d'appréhender le réel !
Je perçois le bruit d'une porte qui s'ouvre doucement, le grincement est ténu, comme si quelqu'un tentait vainement de ne pas faire de bruit. Puis, le bruissement de pas, quelques pas très légers, parvient à mon ouie très fine. Je saute du lit et me précipite à la fenêtre.
Un spectacle rare dans la lueur de la pleine lune m'y attend.

Mon voisin d'en face, le Schtroumpf somnambule, vient de sortir de chez lui les deux bras tendus en avant. Il est vêtu d'une chemise de nuit, et d'un bonnet... aussi de nuit, reconnaissable à son pompon mou oscillant à la clarté de la lune et rouge !
Pourquoi est-ce que MOI, je n'ai pas eu droit à une chemise de nuit rouge ornée d'un bonnet de nuit à pompon ?

Le Schtroumpf somnambule a les yeux fermés, il semble blème, comme hanté par quelque divinité monstrueuse lui asservissant toute volonté et marche pieds bleus nus, tout en... ronflant.



Heureusement qu'Azraël n'est plus dans les parages !

Oh, que se passe-t-il ? Le Schtroumpf somnambule vient de s'arrêter au milieu de la rue. Il tourne lentement la tête à gauche, puis à droite. Il ne bouge plus ! C'est très impressionnant. 10 secondes, 1mn, 3mn... il est toujours immobile, comme s'il réfléchissait. Je ne sais pas si je dois intervenir. Il paraît qu'il ne faut jamais réveiller un somnambule. 5mn, 7mn passent, sans aucun mouvement perceptible.

Soudain, faisant volte-face, il se remet à marcher, mais très lentement en direction de sa maison. La porte étant restée ouverte, il rentre dans sa maison.



Ouf ! Il semble être retourné dans son lit.
Je vais en faire autant.

Posté par golb à 21:19 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [13] - Permalien [#]