Dans son anti-blog, le célèbre et gentil Pr. Golb tente de ranimer l'incandescence des blogs en offrant gracieusement ses savantes idées...

28 novembre 2004

DLPDGS - épisode 23 - écrit par le Pr. Casbonbon :

élu 1er sur 3895 - épisode 23 officiel


04 heures

Zzzzzzzz... Schtroumpf... Zzzzzzzz... Schtroumpf...
Un sifflement aigu et désagréable me réveille en sursaut. Pas moyen de dormir tranquillement dans ce village ! Cela vient de la porte d'entrée. Je me lève, intrigué. Serait-ce encore le Schtroumpf somnambule ? Mais j'aperçois un papier glissé sous la schtroumpf. Je me baisse, le ramasse et l'ouvre, encore à moitié endormi. C'est une lettre anoschtroumpf (et non parfumée, celle-là !). Il y est schtroumpfé :

« CI TU SCHTROUMPFFE A LA VIT DE LA SCHTROUMPFÊTE,
RV A 4H30, O GROTES ».

Mon sang de Grand Schtroumpf ne fait qu'un tour ! Je suis complètement réveillé, cette fois. Mais comment faire pour savoir l'heure qu'il est sans montre ? Tant pis, dans le doute, il faut y aller.

Je m'habille en hâte et je sors. Juste le temps de schtroumpfer la carte au trésor trouvée dans la malle lors de l'épisode 18 pour me repérer. Je cours et j'emprunte le sentier de la Montagne, je contourne la mare puis j'arrive au pied de la Montagne. Heureusement que la pleine lune ne s'est pas encore schtroumpfée, sinon, je n'aurais jamais pu me repérer ! Je tourne à droite en longeant cette fameuse Montagne et j'arrive enfin aux Grottes. Je suis tout essoufflé (manque de sport ou trop de cigarettes ?). Je n'ose pas y entrer car il y fait trop noir. J'ai froid et j'imagine plein de choses affreuses concernant la Schtroumpfette...

J'attends, il ne se passe rien. J'ai froid et peur. Je ne suis pas armé, parti trop vite... Et si Azraël était dans les parages ? Je commence à en avoir assez d'attendre schtroumpfement et décide de rentrer. Je retourne penaud dans le village, à pas de loups, enfin à l'abri dans la maison du Grand Schtroumpf. J'allume la chandelle de l'entrée. Mais schtroumpf ! Tout est sens dessus dessous ! Vision d'apocaschtroumpf...

Les lâches, ils m'ont éloigné exprès pour pouvoir me schtroumpfer tranquillement. Mais me schtroumpfer quoi ? La table est renversée, les tubes à essai, ballons, bocaux, coupelles de cristal pur, agitateurs, bouchons en liège de toutes les tailles, cuillères, pipettes, spatules, scalpels, pinces, bec benzène, etc... sont sur le sol, brisés, écrasés ou endommagés, pêle-mêle ; les livres, ustensiles et récipients ont été vidés de leurs étagères ; l'échelle de bois est aussi à terre, cassée en plusieurs endroits ; la caisse en bois d'Hypocras a été schtroumpfée ; le pupitre sur lequel était posée une partition est renversé et la petite baguette brisée en deux ; Le grimoire est tombé de son pupitre ; les vases, pots, couvercles et entonnoirs de toutes les formes et de toutes les couleurs ont aussi été jetés sauvagement à terre ; le chaudron pourtant très lourd a été renversé dans la cheminée ; le paquet de tagliatelles vide et le morceau de ce précieux tissu blanc, le flacon de jus de salsepareille, la grosse clef en métal un peu rouillé, se trouvent tous dans le chaudron noir ; le coffre en bois est entrebâillé. Je me précipite : les petits strings en dentelle rouge sont toujours là mais en plusieurs schtroumpfs, le portrait de Pierre Culliford est cassé et le rouleau de cartes est en charpie. Je cherche mon sac partout et le retrouve sous le lit. Il est vide : le Schtroumpf robot désactivé à l'épisode 12 bis a disparu et la moustache d'Azraël trouvée à l'épisode 19 aussi... C'est Orak et le Pr. Casbonbon qui vont être déçus quand je leur en parlerai. Heureusement que j'ai emporté avec moi l'exemplaire de la carte. Quel carnage !

Il ne manque rien d'autre à première vue. Mais le grimoire a une étrange allure. Je le ramasse et le schtroumpfe de plus près tout en m'asseyant sur le lit qui est miraculeusement intact. Un bout de page dépasse sur le côté... Je l'ouvre à la page en question : la page a été arrachée sauvagement ! Dans mon affolement, je pense quand même à regarder le numéro de la page suivante : 487. Je me rue sur la table des matières : Horreur !

La page 487 concerne une potion permettant de transformer tous les Schtroumpfs en Schtroumpfs RASTA ! Mais non, je me suis trompé de page ! C'est la 485 qui a été arrachée. AAAAAAhhhhhhh ! Voici le titre de cette page :

« Formula quae inveniat qui se celat
in Magni Schtroumpfi corpore »

C'est une formule pour découvrir qui se cache dans la peau du Grand Schtroumpf(*) !!!!!!

Que faire ? Tandis que je réfléchis à ma situation terriblement précaire, assis sur le lit, la fatigue me gagne. Je repose le grimoire par terre (là où il reste un peu de place). Je m'allonge et me recouvre de mes couvertures. Je m'endors doucement malgré mon esprit en ébullischtroumpf : Demain il faudra ranger et découvrir l'auteur de ce vol avec effraction et trouver un moyen de l'empêcher d'agir... Et pourquoi il a volé le Schtroumpf robot et la moustache d'Azraël ? Et si je suis découvert avant la fin des 24 heures ? Reverrai-je jamais ma tendre Uline ? Et où est la... Schtroumpfette... Schtroumpf... Zzzzzzzz... Schtroumpf... Zzzzzzzz...


(*) Tous les professeurs dignes de ce nom parlent couramment le latin, n'est-ce pas Pr. Kouinaman ?

Posté par golb à 19:48 - DLPDGS (expérience vécue) - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires
    Franchement j'ai lu le debut et pi ca ma soulé j'ai pas tout lu ....
    Posté par Transs, le 28 novembre 2004 à 20:05
  • Allons, Transs, vous ne pouvez pas juger si vous n'avez pas lu. Et le Pr. Casbonbon risque de le prendre très mal, et de se venger !
    Ah, c'est beau l'esprit de compétition!
    Posté par Pr. Golb, le 28 novembre 2004 à 20:39
  • Tssss ! mon cher Transs, pas très cool votre commentaire. Et moi qui hésitait entre McB et vous, je vais devoir encore mûrir ma décision...
    Mais je ne me déshonorerai pas en me vengeant. Vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles.
    Et puis j'aimerais savoir si quelqu'un a remarqué la superbe phrase en latin que je me suis donné un mal de chien à traduire. Ca, faut le faire quand même, non ??? Rien que pour ça, mon épisode mérite d'être élu.
    Posté par Pr. Casbonbon, le 28 novembre 2004 à 22:09
  • Il mérite au moins d'être lu !
    Mais en effet, quel sens de la dramaturgie schtroumfesque ! Je trouve cet épisode fan-tas-tique ! Comme les autres épisodes de DLPDGS, il ménage un grand suspense, laisse le lecteur sur sa faim et même, arrive à un point culminant dans le suspense, ce qui est parfait à ce stade de l'histoire. J'espère que je ne serai pas déçue par le prochain épisode !

    + le coup du latin, la réutilisation habile des autres épidsodes. Sans blague, Pr, vous avez dû en passer du temps à faire ça. Vivement que vous ayez un blog !

    JE VOTE POUR CELUI-CI. DEFINITIVEMENT.
    Posté par Emma, le 30 novembre 2004 à 14:21
Poster un commentaire










Il vous reste... autant de caractères que vous voulez (Merci CanalBlog)