Dans son anti-blog, le célèbre et gentil Pr. Golb tente de ranimer l'incandescence des blogs en offrant gracieusement ses savantes idées...

18 août 2004

ô rage, que d'ô...

Méthode pour être ridicule pendant une après-midi entière au travail :

Lieu : cette méthode doit être réalisée au travail, où vous disposez d'un bureau au rez-de-chaussée, avec une fenêtre donnant sur quelques places de parking.
Votre lieu de travail doit comporter plusieurs bâtiments, assez éloignés les uns des autres.
Moment propice :
la journée la plus orageuse du mois d'août.
Matériel nécessaire :

- un collègue sympa possédant une voiture pourrie avec un toit ouvrant mécanique.
- la voiture pourrie de ce collègue sympa.
- un grand sac poubelle (40 litres)
Niveau de difficulté : 1/5 (accessible aux débutants)

Suivez attentivement les instructions :
1. En début d'après-midi, proposez à votre collègue sympa de garer sa voiture juste devant le bâtiment où vous travaillez, de manière à ce que vous puissiez voir sa voiture de votre fenêtre. Attention, il ne doit pas avoir fermé sa voiture à clef. Pendant ce temps, discrètement, cachez le sac poubelle dans un tiroir de votre bureau.

2.
Vers 15h, au moment où le ciel est bien noir et que l'orage se prépare, laissez partir votre collègue (sympa) dans le bâtiment le plus éloigné du votre, mais surtout sans insister une deuxième fois auprès de lui pour qu'il ferme son toit ouvrant. Après tout, il a dit que ce n'était pas grave puisqu'il était garé sous un arbre, et il l'a quand même laissé ouvert. Continuez à travailler bien sagement tout seul dans votre bâtiment et regardez de temps en temps par la fenêtre. Ne pensez pas trop aux autres collègues en congés, après tout, ils ont bien le droit de partir au mois d'août.

3.
Après le déclenchement de l'orage, attendez que la pluie commence à tomber le plus violemment possible. Regardez un tout petit peu le toit ouvrant et détournez vite le regard. De toutes façons, il le laisse toujours ouvert quand il pleut, donc vous n'allez quand même pas vous tremper pour ça. Vous pourrez toujours feindre de ne pas avoir remarqué que le toit ouvrant était ouvert.

4.
Pendant l'orage, continuez gentiment votre travail autant que possible, et ne vous laissez pas distraire par les quelques fuites d'eau provenant du plafond derrière vous. Il sera bien temps de les signaler demain, personne ne voudra venir aujourd'hui le constater avec cette pluie diluvienne. De même, ne vous affolez pas non plus pour la flaque d'eau qui s'est formée dans l'entrée du bâtiment sur la moquette par infiltration sous la porte, elle devrait disparaître d'elle-même pendant la nuit.

5. Normalement, c'est à cet instant précis que le téléphone interne doit sonner, répondez-donc car il s'agit de votre collègue sympa. Celui-ci vous demande avec une toute petite voix de bien vouloir aller fermer son toit ouvrant, en pensant à votre santé puisqu'il a le toupet de vous prêter son parapluie à distance soi-disant oublié dans le coin de son bureau. Gentiment, en vous imaginant à sa place, dites-vous que c'est vrai qu'il faudrait quand même aller fermer le toit ouvrant de cette voiture pourrie, parce qu'il pleut vraiment des cordes.

6.
Ne cherchez pas le parapluie, ce n'est pas la peine, il n'existe pas. En courant très vite car la pluie est vraiment très forte, sortez du bâtiment et dirigez-vous vers la voiture de votre collègue sympa. Dans votre course, n'appuyez pas sur le toit ouvrant, vous n'y arriverez pas de l'extérieur, mais ouvrez vite la portière, jetez-vous sur le siège pour vous asseoir et refermez immédiatement la portière. Fermez le toit ouvrant.

7.
C'est à ce moment que vous ressentez que la totalité la surface de vos fesses est trempée, slip et jean compris, mais ne vous inquiétez pas pour autant, car c'est justement cela qui va vous permettre d'être ridicule au travail pendant tout le reste l'après-midi. Ressortez aussi rapidement de la voiture et courez vous réfugier dans votre bureau. Ne vous asseyez pas, car votre siège est en tissu, mais continuez votre travail debout. Si un client passe, ou un livreur, ou même le directeur, évitez le plus possible de lui tournez le dos.

8.
Lorsque la pluie s'est arrêtée, vous voyez votre collègue sympa revenir avec le sourire au lèvres, car un rayon de soleil a fait son apparition. Pensez ce que vous voulez dans votre tête, mais dites-lui que tout s'est bien passé, et ne lui révélez surtout pas que le siège conducteur de sa voiture est complètement imbibé d'eau de pluie. Il est préférable de continuer calmement votre travail dans votre bureau.

9.
Le soir venu, ne dites pas non plus à votre collègue sympa que vous avez un sac poubelle et laissez-le partir avec sa voiture pourrie au toit ouvrant enfin fermé. Une fois le collègue sympa parti, empressez-vous de ressortir le sac poubelle que vous avez soigneusement caché dans votre tiroir de bureau. C'est lui qui va vous permettre de vous asseoir dans votre voiture sans toit ouvrant tout en préservant l'état de votre siège conducteur et de rentrer chez vous, l'esprit tranquille.

Cette méthode est dédiée à mon collègue Doudou.
Il ne la découvrira que demain matin, posée sur son bureau...

Posté par golb à 19:55 - Les astuces - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires
  • J'adore !
    Il s'en passe des choses au boulot !
    Je crois que Doudou te doit au moins... un parapluie ;o)
    Posté par Emma, le 18 août 2004 à 20:43
  • Oui, et le pire, voici ce qu'il me sort aujourd'hui :
    "ah oui, le parapluie était dans le coffre de ma voiture !"
    Posté par Pr. Golb, le 19 août 2004 à 19:00
  • t'es trop debile pour t'asseoire sur le siège toi !
    Posté par lubert, le 24 août 2004 à 00:18
  • C'est trop génial !
    J'avais pas encore lu ce message. J'adooooore ! Quel humour !!! J'en veux encore !!! Bon, je redescend, OK.
    Finalement, c'est p'tet accessible aux débutants mais le matériel nécessaire est pas facile à trouver...
    Posté par aneukeu, le 22 septembre 2004 à 21:46
Poster un commentaire










Il vous reste... autant de caractères que vous voulez (Merci CanalBlog)