Dans son anti-blog, le célèbre et gentil Pr. Golb tente de ranimer l'incandescence des blogs en offrant gracieusement ses savantes idées...

05 août 2004

gâteau d'anniversaire (recette n°6)

Le Moka-saint (H.O.C.)

Recette dédicacée à mon beau-frère (46 ans aujourd'hui) et à l'abbé Pierre (2x46 ans aujourd'hui).
Ecriture bilingue : beau-frère / abbé Pierre.

Ingrédients :
- 100g de beurre (ou de margarine)
- 6 œufs
- 200g de sucre (ou 10g si c'est trop cher ou pécher)
- 100g de farine (ou 1 hostie réduite en poudre)
- 200g de c
hocolat à cuire (ou 10g de chicorée lyophilisé)

Préchauffez le four à 180°.
C'est le gros meuble-bas, dans la cuisine, avec 3 boutons et une porte vitrée, au dessus duquel sont dessinés 4 ronds rouges. Ou ce sont 4 ronds noirs posés dessus, dont 2 ne fonctionnent plus depuis longtemps déjà… hiver 54, je crois.
Goûtez, euh non, pas encore.
Dans un moule, non pas encore.
Prenez un récipient, ou un ciboire.
Versez tous les ingrédients susnommés.
Goûtez.
Mélangez à l'aide d'un batteur électrique pendant 5 à 7 minutes, ou faites appel à un vieux moine atteint de la maladie de Parkinson et mettez-lui un fouet dans la main pendant 2 à 3 heures, jusqu'à obtenir un mélange onctueux, ou des grumeaux salvateurs de Rédemption.
Goûtez.
Versez dans un moule préalablement beurré, ou graissé (pouah !).
Goûtez le corps du gâteau.
Ajustez à votre goût, ou à vos convictions.
Goûtez.
Zut, il ne reste plus rien, retournez acheter les ingrédients et recommencez l'opération au début mais cette fois-ci sans goûter, ou bravo vous n'avez pas succombé à la tentation (amène) et vous réalisez une économie.
Enfournez, et portez à cuisson (pas d'inquiétude, l'enfer, c'est les autres).
Goûtez, ceci est mon corps cuisant pour vous.
Après 30 mn de cuisson, plongez une lance dans le flanc… euhum une lame de couteau dans le gâteau.
Si la lame en ressort propre, le gâteau est cuit. Si la lance est souillée,… zut vous venez d'achever le petit Jésus, et re-zut, finies les galettes des rois, mais essouillez la lance, un miracle peut toujours arriver. Si vous n'avez pas l'électricité, pas besoin de plonger le couteau, c'est cuit, vous n'avez d'ailleurs peut-être pas de couteau non plus.
Eteignez le four, ou faites semblant.
Délivrez-nous du moule, et laissez refroidir avant de préparer la suite.
Caramélisez la surface du gâteau à l'aide d'un chalumeau, ou d'un cierge, selon…. n'oubliez pas les lunettes de protection.
A l'aide d'un cornet ou d'une cornette, rempli(e) de chocolat fondu, écrivez "Joyeux anniversaire, beau-frère" ou "Joyeux anniversaire, père Pierre".
Déposez sur le dessus une petite moto en marzipan, ou un petit Jésus en porcelaine (il suffit de prendre dans la collection de fèves de qui l'on sait).
Saupoudrez de sucre glace, ou agitez avec ferveur l'ostensoir.
Achetez 46 bougies, sinon, subtilisez 23 cierges que vous trouverez dans tout lieu saint et tronquez-les par le milieu (ainsi, vous pourrez renouveler l'opération pour les 184 ans).
Disposez-les bien en rond, de façon à dessiner une auréole, c'est l'auréole du Moka-saint.
Ainsi soit-il (le gâteau d'anniversaire).

Le bon truc : enlevez votre casque de moto, ou votre croix pectorale (qui risquerait de tremper dans le gâteau), avant de souffler les bougies ou de déguster.

Suggestions :
Musique d'ambiance : un bon rock endiablé ou le requiem de Mozart
Vin : Bordeaux moelleux ou vin de messe âcre

Et n'oubliez pas : la gourmandise est un vilain péché !

Bon anniversaire à mon beau-frère que j'apprécie beaucoup, et bon anniversaire à l'abbé Pierre, que j'apprécie tout autant et qui sans doute me pardonnerait !

Posté par golb à 21:32 - Les recettes culinaires - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires
  • question
    Cher professeur golb,
    ayant conscience et confiance en vos connaissances
    pourriez-vous m'indiquer s'il est normal que ma femme et la femme de mon beau frère aient des aquointances avec la belgique, vue la similitude de leurs comportements fac à des situations inédites mais communes dasn la vie de tous les jours des humains vivants sur la planète terre... hups... gloups... huhuhuhh...
    Posté par lapinounou, le 07 août 2004 à 13:34
  • Eh bien, cher admirateur,
    Après avoir longuement réfléchi à la question, avec mes lunettes, me grattant la tête, après avoir pris les renseignements nécessaires dans différents microfilms d'archives d'actes de naissance fournies par des confrères, je peux vous révéler ceci : les 2 énergumènes féminins en question sont pûrement et simplement: soeurs.
    A votre service, Pr. Golb
    Posté par Pr. Golb, le 07 août 2004 à 13:46
Poster un commentaire










Il vous reste... autant de caractères que vous voulez (Merci CanalBlog)